epitaphes des tombes célèbres

Blog de arlette1941 :PARLER DE TOUT ET DE RIEN, epitaphes des tombes célèbres

vu dans le Petit Livre des épitaphes les plus drôles de Philippe Héraclès

 

« Cherche partenaire de tombe pour tournoi d'osselets »

'C' est toujours les meilleurs qui partent les premiers. La preuve'

'Odieuxj'étais, A Dieu je suis'

'On peut s'éteindre sans avoir été une lumière'

 A La Mi Ré Mi - La Sol La Mi La!
[ Epitaphe d'un musicien, nommé Rémi, mort d'une indigestion de soles ]

A mon mari, mort après un an de mariage. - Sa femme reconnaissante.
[ Epitaphe gravée au Père-Lachaise 
]

 Ci-gît - le corps - de Chasse.
[ Epitaphe de François de Chasse (XIXe siècle) ]

Ci-gît Alfred S... - Après son veuvage, - Il vécut vingt ans - Auprès de sa belle-mère - Et il est mort - Avec le ferme espoir - De connaître un monde meilleur.
[ Epitaphe d'un veuf ]

Ci-gît Allais - Sans retour.
[ Epitaphe d'Alphonse Allais (1854-1905) ]

Ci-gît Curnonsky. - Mort de la tombe voisine, - Veille sur tes pissenlits: - Il te mangerait les racines.
[ Epitaphe de Maurice Sailland dit Curnonsky (1872-1956) ]

Ci-gît dessous ce marbre blanc - Le plus avare homme de Rennes, - Qui mourut tout exprès le dernier jour de l'an, - De  peur de donner des étrennes.
[ Epitaphe d'un avare ]

Ci-gît Jackson, - Regrets éthernels.
[ Epitaphe de Jackson (XIXe siècle) (Il découvrit les propriétés de l'éther.) ]

Ci-gît l'auteur de tous impôts - Dont à présent la France abonde, - Ne priez pas pour son repos, - Puisqu'il l'ôtait à tout le monde.
[ Epitaphe de Jean-Baptiste Colbert (1619-1683) ]

Ci-gît le père. Ci-gît la fille. - Ci-gît la soeur. Ci-gît le frère. - Deux corps seuls gisent ici. - - Explication: - - L'homme avait épousé la fille - qu'il avait eue de sa propre mère.
[ Epitaphe relevée sur une tombe des anciens cimetières de Paris ]

Ci-gît madame Marguerite, - Qui ne fut ni grande ni petite, - Elle mourut le deux du mois, - Et se tut ce jour-là pour la première fois.
[ Epitaphe d'une bavarde ]

Ci-gît un procureur de science profonde, - Qui pendant soixante ans pilla le bien d'autrui. - Il pleure maintenant s'il voit de l'autre monde - Que tu lis, sans payer, ces vers qu'on fit pour  lui.
[ Epitaphe d'un avare ]

Désunis dans la vie, - unis dans la mort.
[ Epitaphe de Catherine II la Grande (1729-1796) et de Pierre III Federovitch (1728-1762) ]

Dieu fit Selles, - Dieu défit Selles, - Et aux vers mit Selles.
[ Epitaphe du baron de Selles (XIXe siècle)

Elle ne voulait que mon bonheur. - Sa mort l'a bien prouvé.
[ Epitaphe d'une épouse ]

Elle  passa, - Repassa - Et trépassa.
[ Epitaphe d'une lingère ]

Ici gît Gustave Saison - Disparu à la morte-saison
[ Epitaphe d'un cultivateur ]

Ici gît le Cardinal - De Richelieu - Le mal qu'il fit, il le fit bien, - Le bien qu'il fit, il le fit mal.
[ Epitaphe d'Armand Jean du Plessis, cardinal de Richelieu (1585-1642)
]

Ici gît un homme - A tête reposée.
[ Epitaphe d'un guillotiné ]

Ici gît une nature morte.
[ Epitaphe d'un peintre ]

Ici on fait bon ménage.
[ Epitaphe d'un couple ]

Ici repose Maurice Biraud, - Qui n'a jamais eu besoin de porteur - pour son bagage intellectuel.
[ Epitaphe de Maurice Biraud (1922-1983)
]

Ici repose un pauvre pendu- Qui déclara - Après avoir entendu la sentence- Qu'il s'en balançait.
[ Epitaphe d'un pendu ]

Ici-gît - Edmond About - de souffle.
[ Epitaphe d'Edmond About (1828-1885) ]

Il enseigna la grammaire toute sa vie, cependant, il ne put décliner la tombe.
[ Epitaphe du grammairien Jean Van Pauteren dit Despautère (1460-1520)
]

La dernière - Echéance- Lui fut - Fatale.
[ Epitaphe d'un banquier ]

Vu sur la tombe d'un dentiste: "Ce fût la dernière cavité qu'il a remplie"

De Sacha Guitry à Yvonne printemps :
- Sur votre tombe on mettra pour épitaphe "enfin froide"
Réponse de la dame :
- Et sur la votre, on mettra "enfin raide"

 

Ici repose mon épouse bien aimée, " seigneur reçois-là avec la même joie que je te l'envoie.

Pour un pétomane
Pet à son âme


Au Père-Lachaise
A mon mari mort après un an de mariage.
Sa femme reconnaissante

Robespierre (6 mai 1758 - 28 juillet 1794) :
Passant, ne pleure pas ma mort
Si je vivais tu serais mort

 Francis Blanche (21 juillet 1921 - 6 juillet 1974), par lui-même :
Laissez-moi dormir ! J'étais fait pour ça !

Epitaphe de Scarron
Celuy qui cy maintenant dort
Fit plus de pitié que d'envie,
Et Souffrit mille fois la mort
Avant de perdre la vie.
Passant, ne fais ici de bruit,
Et garde bien qu'il ne s'éveille,
Car voici la première nuit
Que le pauvre Scarron sommeille.

Scarron

*Cette épitaphe, qui rappelle les infirmités et les douleurs du malheureux poëte burlesque, a quelque chose de touchant.

 

J'ai pris plaisir à lire ces épitaphes parfois curieuses, parfois pleines d'esprit, et bien que ce ne soit pas un lieu où l'on rit dans les cimetières ,une petite note de gaité n'enlève rien au respect des morts.


 

 

canon, cimetière, epitaphes, esprit, humour, pachelbel

mardi 28 octobre 2008 19:08 , dans insolite



1 Fan

Aucun commentaire pour l'article: epitaphes des tombes célèbres



Votre commentaire :

(facultatif)

(facultatif)

error

Attention, les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits sur ce site.Si une personne porte plainte, nous utiliserons votre adresse internet (50.17.154.16) pour vous identifier.     



fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à arlette1941

Vous devez être connecté pour ajouter arlette1941 à vos amis

 
Créer un blog